Le DVD “Hubert Munier, une infinie patience ” est disponible

 

 

Hubert Munier habite une maison suspendue dans le ciel, un palais humble et magnifique caché dans une combe beaujolaise où la beauté de la nature lui saute aux yeux sans aucune entrave imposée par l’homme. Alors, inlassablement, il peint l’Arbre comme si c’était son double, un être à part entière, l’interlocuteur privilégié de dialogues intérieurs. Il peint les chemins qui conduisent, entre l’or du colza, à des interrogations essentielles. Une falaise est, pour lui, une surface de contemplation. Il admet que la peinture est un acte religieux, guidé par une infinie patience. Il se définit comme un « réaliste méticuleux » usant de la simplicité d’un langage perceptible à tous. Ses portraits, impressionnants de précision, sont aussi des paysages aux reliefs creusés par les rides de l’expérience. Hubert Munier prend ainsi place dans l’histoire des grands paysagistes, à la suite de ses aînés du XIXe siècle qui n’ont cessé, comme lui, de rappeler aux humains dominateurs la puissance sublime de la nature et le danger de lui nuire.

 

Extrait du film “Hubert Munier, une infinie patience”